Montpellier
Conseil en immobilier d'entreprise
Bureaux - Locaux d'activité - Entrepôts - Commerces - Terrains
Etude de marché 2019 - Edition 2020

Consultez notre dernière étude de marché afin de connaître les tendances du marché de l'immobilier d'entreprise de Montpellier et son agglomération. 

 

Pour en savoir plus, cliquez ICI

 

 

Surface : 1 708 m²
Réf. : 878231-0

Situé dans le coeur historique de Montpellier Rue Du Guesclin, à côté du centre commercial du Polygone.Le programme contiendra : - une résidence étudiante composée de 170 logements - 6 cellules commerciales d'une superficie allant de 115 m² à 513 m² - un local service situé au R+1 de la proue Nord - une résidence de 31 logements sociaux sur 3 niveaux - un parking de 93 places sur deux niveaux RDC et R+1 dont 8 parkings au R+1 dédiés aux commerces
Votre contact
Michel
PEINADO


Surface : 3 898 m²
Réf. : 839803-0V

ZAC Parc 2000 Extension 2,VEFA d'un bâtiment mixte d'activités, d'une surface totale d'environ 3.900 m2, composé de :- plusieurs lots de bureaux à partir de 84 m2, livrés aménagés,- plusieurs lots de locaux d'activités à partir de 124 m2.
Votre contact
Guillaume
GRANIER


Surface : 2 248 m²
Réf. : 899660-0L

A louer, Local d'activité et loisirs, d'une surface de 2.248 m2
Votre contact
Guillaume
GRANIER


Surface : 649 m²
Réf. : 861202-0L

A louer, Sur une parcelle de 1.596 m2 clôturée,Locaux d'activités non divisibles d'une surface d'environ 649 m2, dans un bâtiment indépendant, composés de : - Lot 1 : 328 m2 d'ateliers et 80 m2 de bureaux en R+1- Lot 2 : 241 m2 d'ateliers et entrepôt, et 70 m2 de bureaux en mezzanine (non comptabilisés dans la surface globale)
Votre contact
Aurore
JAMELOT


Surface : 443 m²
Réf. : 660267-0L

Sur le rond point du Grand M offrant une excellente visibilité, proche du centre ville et de la sortie ouest de A709.Dans un immeuble de bureaux datant de 2006 développant 2 553 m2 en R+4, avec parkings privatifs en sous-sol.
Votre contact
Aurélie
GUESNE


Surface : 46 m²
Réf. : 835560-0L

Dans le secteur du Golf, plateau d'environ 46 m² composé de 3 bureaux cloisonnés.
Votre contact
Antoine
TIRARD


Surface : 57 m²
Réf. : 908399-0

A Castelnau le Lez, en bordure de la RN 113, cession de bail d'un local commercial de 57 m2.
Votre contact
Nicolas
GONZALEZ


Surface : 127 m²
Réf. : 742321-0L

Dans le secteur de Tournezy, à proximité de l'autoroute, bureaux d'une surface utile d'environ 127 m².
Votre contact
Aurélie
CLOT


Surface : 817 m²
Réf. : 647869-0L

Idéalement situé en façade de l'Avenue Henri Becquerel sur le Parc Eurêka, bâtiment de bureaux d'aspect contemporain.Au coeur d'un quartier tertiaire renommé, l'immeuble est visible en angle de deux rues.
Votre contact
Antoine
GHYSELEN


Surface : 930 m²
Réf. : 907098-0L

A louer, Local d'activité d'une surface de 930 m2.
Votre contact
Guillaume
GRANIER


Surface : 810 m²
Réf. : 907888-0L

A louer, Local d'activité d'une surface d'environ 810 m2 dans un bâtiment multi-utilisateurs, composé de : - 510 m2 d'atelier,- 250 m2 de bureaux en RDC,- 50 m2 de mezzanine.
Votre contact
Aurore
JAMELOT


Surface : 892 m²
Réf. : 906746-0V

A vendre, Sur une parcelle de 3.121m2, Programme de locaux d'activités neufs en VEFA (Vente en Etat Futur d'Achèvement), composé de 6 lots disponibles de 145 m2 à 152 m2.
Votre contact
Aurore
JAMELOT


Surface : 100 m²
Réf. : 908114-0

Cession de bail d' un local commercial d'une surface de 100 m2 situé sur un axe à fort flux piéton en Centre Ville de Montpellier proche de la Place de la Comédie et de la Rue de la Loge. Emplacement stratégique idéal pour une activité de restauration rapide.
Votre contact
Clément
FABRE


Surface : 388 m²
Réf. : 887036-0L

Local commercial avec accès indépendant d'une surface de 388 m2 sur 2 niveaux situé dans la zone commerciale les Portes du Soleil à Juvignac.Zone de chalandise importante, 1 315 000 passages en caisse en 2016 avec un chiffre d'affaires de 52 000 000 euros (augmentation du CA de l'Intermarché de plus de 41 % entre 2009 et 2016).
Votre contact
Clément
FABRE


Surface : 143 m²
Réf. : 633233-0L

Situé dans le parc tertiaire Eurêka, bâtiment de bureaux de bon standing en R+2 d'une superficie totale d'environ 3 224 m2.
Votre contact
Antoine
TIRARD


Surface : 7 636 m²
Réf. : 807039-0L

Le quartier Cambacérès développera dans un 1er temps, 130 000 m2 de surface dédiées au tertiaire dont des établissements d'enseignements supérieurs tels que Ynov, MBS, la halle French Tech... 2 500 logements dont 30 % seront des logements sociaux et 500 seront à destination des étudiants.Des équipements sportifs métropolitains (stade de football, palais des sports, ...), des logements et des commerces services et équipements publics de proximité destinés aux usagers et aux habitants. 
Votre contact
Aurélie
GUESNE


Surface : 1 424 m²
Réf. : 850465-0L

A louer, Un bâtiment d'activité indépendant d'une surface de 1.424 m² sur une parcelle de 3.043 m².
Votre contact
Guillaume
GRANIER


Surface : 1 260 m²
Réf. : 892950-0L

A louer, Local commercial ou local d'activité d'une surface de 1.260 m2, dans un bâtiment individuel et sur une parcelle de 3.024 m2 clôturée.
Votre contact
Aurore
JAMELOT


ZOOM By AL

Découvrez notre 1er semestriel "ZOOM by AL" qui a pour objet principal de vous présenter nos derniers biens rentrés sur Montpellier et Nîmes et leurs environs, un point marché bref, quelques news.

Cliquez pour le lire

Surface : 65 m²
Réf. : 859206-0L

Local commercial en emplacement n°1 d'une surface de 65 m2 environ situé sur la principale artère commerciale de Montpellier.
Votre contact
Clément
FABRE


Surface : 985 m²
Réf. : 647151-0L

Sur un axe pénétrant ouest de la ville, bureaux à louer avec ascenseur, parking souterrain et une bonne visibilité.
Votre contact
Antoine
GHYSELEN


Surface : 252 m²
Réf. : 876550-0L

Au sud de Vendargues, à proximité du centre-ville et du Centre commercial de St-Aunès, locaux neufs à louer dans un Pôle Médical en R+2.L'immeuble bénéficiera d'une visibilité depuis la RD113 (près de 24 000 passages par jour).Le rez-de-chaussée est déjà réservé par un laboratoires d'analyses médicales. Il reste à louer les deux étages supérieurs, soit par plateau de 126 m², soit par bureau d'environ 17 m².
Votre contact
Aurélie
CLOT


Surface : 68 m²
Réf. : 812962-0

Cession de bail d'un local commercial de 68 m2 situé en emplacement n°1 à proximité d'enseignes haut de gamme
Votre contact
Clément
FABRE


L'Oeil - Edition 2020

Retrouvez notre magazine "L'Oeil".

Des articles sur des sujets touchants nos départements du Gard et de l'Hérault et une sélection d'offres bureaux, locaux d'activités, foncier et commerces.

Découvrir L'OEIL

 

Recherche de biens
m² à
dans un rayon de
Km

Nos actualités

Foncier d’activité : la métropole de Montpellier va miser sur le réinvestissement
Nombre d’acteurs économiques de la métropole de Montpellier relèvent un manque crucial de foncier d’activité et d’offre tertiaire. Un handicap, pour attirer des entreprises, ou accompagner des projets d’entreprises déjà installées ici, et en croissance. Le nouveau maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, Michaël Delafosse, ne lancera pas d’aménagement de nouvelles zones d’activités. Priorité est donnée au réinvestissement de zones déjà aménagées. « Nous aurons une démarche de réinvestissement de l’ensemble des zones, en densifiant et en optimisant les espaces », confirme Hind Emad. Comme en atteste l’abandon du projet commercial et de loisirs porté par l’opérateur Frey à Pérols. Une promesse de campagne que Delafosse compte tenir. Pour accompagner les acteurs économiques, ceux du territoire et ceux qui veulent s’implanter dans la métropole, l’actuel schéma d’accueil des entreprises (SAE) sera adapté « et son nom va changer », précise-t-elle. Les entreprises seront questionnées sur leurs besoins, ainsi que les brokers sur leur analyse du marché, « pour proposer à nouveau de l’offre ».Une coopération plus étroite avec les agglomérations voisines va être développée, notamment à travers la future agence de développement économique, présidée par l’ex-candidat LR/UDI aux municipales, Alex Larue. L’idée est d’utiliser du foncier disponible, dans des agglomérations proches de Montpellier, pour y implanter des entreprises voulant initialement s’implanter dans l’aire métropolitaine, mais s’étant heurtées à des difficultés foncières. « Dans ces cas-là, des contreparties seront fixées entre l’agglomération concernée et Montpellier Méditerranée Métropole », indique Hind Emad.Cambacérès, Med Vallée : les principales zones fléchéesÀ l’échelle de la métropole, quelques zones d’activité sont d’ores et déjà fléchées économique dans les six prochaines années : « Cambacérès (gare TGV Montpellier Sud de France) au sud, Med Vallée (santé de demain et pathologies émergeantes) au nord, Restinclières à l’est, et enfin, la zone de la Lauze, à l’ouest, à Saint-Jean-de-Védas », indique Hind Emad. En hypercentre de Montpellier, le secteur Pagézy devrait être requalifié pour y développer une offre tertiaire neuve, qui fait défaut en ville, à l’exception des programmes en cours au Nouveau Saint-Roch. Dans cette zone Pagézy, l’ancien hôtel de ville, qui abrite aujourd’hui des start-up de la French Tech Méditerranée, devrait être démoli.L’élue entend présenter une feuille de route précise « début 2021 ». Celle-ci devrait pousser les feux dans différents secteurs jugés porteurs : « gestion des risques, mobilité, énergie, santé, habitat de demain ou culture », détaille Hind Emad, elle-même dirigeante d’entreprise (Faciligo, application facilitant les déplacements des personnes handicapées, dépendantes et/ou âgées).
Baromètre 2019 - Zoom sur Montpellier
En attendant le baromètre Arthur Loyd 2020 qui est en cours d'élaboration, retrouvez un zoom sur les points positifs et d'amélioration de Montpellier.Baromètre 2019 - Zoom Montpellier
Vitalfit en pleine expansion
VITALFIT est spécialisée dans la vente de matériels et appareils de cardio, musculation et fitness avec des livraisons dans toute la France.Dans le cadre de son expansion, VITALFIT avait besoin d’un entrepôt pour avoir une plus grande capacité de stockage et quelques bureaux plus spacieux.Arthur Loyd a répondu au cahier des charges et remercie VITALFIT de sa confiance.Découvrez le site VITALFIT
Avec le Covid, des habitudes de mobilité profondément bouleversées
D’après une récente enquête de l’Institut pour la Transition Énergétique Vedecom, la situation sanitaire va relancer le marché de la voiture individuelle et booster la mobilité en location. À Montpellier, la métropole lance la gratuité de son réseau en transport en commun pour les résidents, d’abord le week-end. Dégradation de la qualité de l’air dans les métropoles, épidémie de Covid, nouvelles mobilités : le paysage des déplacements urbains connaît des mutations profondes. Réalisée auprès d’un panel d’usagers et d’experts en mobilité sur leurs habitudes de déplacement, l'Institut pour la Transition Énergétique (ITE) Vedecom* dévoile à ce sujet les résultats édifiants de son enquête d’opinion « Le Covid-19 et la mobilité ». Pour une très large majorité des experts de la mobilité interrogés (constructeurs, équipementiers, assureurs, start-up mobilité, gestionnaires, offreurs de service, etc.) soit 75 %, la situation sanitaire va « durablement modifier » les habitudes de déplacement de la population. 62 % pensent que cette crise va relancer le marché de la voiture individuelle. En parallèle, 75 % estiment que le marché de la mobilité en location, de type deux roues motorisés, vélos ou trottinettes en libre-service, va se développer mais avec une accélération de la réduction des solutions de mobilité partagée présentes sur le marché.En effet, 68 % des experts indiquent qu’il faut s'attendre à une réduction du nombre d'acteurs du covoiturage et de l’autopartage au profit de la voiture individuelle ces prochains mois. Pour 72 % d’entre eux, le Covid-19 représente un levier d’innovation pour la mobilité en général et 77 % pour les transports en commun.Côté usagers, des contraintes horaires mieux acceptéesCôté usagers, pour des raisons sanitaires, 60 % des personnes interrogées accepteraient que l'on impose des contraintes horaires pour les déplacements domicile-activité afin de limiter le nombre de personnes sur la route ou dans les transports en commun. L’acceptation des contraintes est encore élevée (46 %), lorsqu’il s’agit d’imposer des modes de déplacement (transport en commun, vélo, marche à pied) pour ce même type de trajet.Durant le confinement, 72% des personnes interrogées ont trouvé le télétravail agréable. Mais seulement 30 % des salariés en télétravail pendant le confinement se sentent capables de continuer à exercer sous cette forme à 100 % en période normale.Montpellier expérimente la gratuité des transports en communMontpellier, Martigues, Lille, Narbonne, Bourges, Millau, Paris… En tout, 18 collectivités françaises comptent expérimenter, lors du mandat qui s'ouvre, la gratuité (d'abord partielle) de leur réseau de transport en commun. Des mesures dont l'annonce a même marqué le lancement de campagne des futurs candidats victorieux aux élections municipales, à Paris et à Montpellier, où le nouveau maire, Michaël Delafosse (PS), vise la gratuité totale, pour les résidents de la métropole, à mi-mandat, en 2023. L’évolution se fait progressivement. La métropole de Montpellier a ainsi lancé le 5 septembre la gratuité de son réseau pour ses habitants le week-end. Les élus procèdent par petites touches, « selon divers critères : tranche d'âge, week-end, réservé aux habitants… », observe Maxime Huré, président du comité scientifique de l'Observatoire des villes du transport gratuit. En effet, l'épidémie de Covid-19 provoque une nette baisse de fréquentation des réseaux (environ 50 %), avec le développement du télétravail et d'autres formes de mobilité, dont le vélo. Ce qui fait baisser mécaniquement les recettes et brouille les perspectives.Un plan global de mobilités propres« La gratuité des transports, c’est un moyen d'améliorer la qualité de l'air, de réduire les bouchons et de renforcer l'attractivité des commerces de proximité. Cette mesure s'intègre dans un plan global de mobilités propres, avec le partage de la voirie pour les vélos et la mise en place de bus en site propre », martèle Michaël Delafosse.Une mesure qui a un coût : 24 M€ par an, sur 39 M€ de recettes commerciales par an pour l’opérateur TaM. « Montpellier va devenir la plus grande ville de France à adopter la gratuité des transports, souligne Maxime Huré. Rouen, Clermont-Ferrand, Nancy ou Grenoble, qui n'ont pas encore tranché, vont regarder de près cette expérimentation à grande échelle. » D'après l'expert, la gratuité a plusieurs effets bénéfiques : bonnes habitudes prises par les jeunes, décloisonnement de certains quartiers, gain de pouvoir d'achat. *Fondation partenariale publique-privée de l’Université de Versailles Saint Quentin dédiée aux mobilités innovantes et durables.
ID Logistics continue son développement dans le sud
ID Logistics, Groupe international de logistique contractuelle depuis 2001, est implanté dans 18 pays et gère 320 sites dans le monde.Le Groupe se caractérise par des offres impliquant un haut niveau de technologie et une approche résolument durable.Disposant d’un portefeuille clients équilibré entre distribution, industrie, santé et e-commerce, ID Logistics continue son développement avec un nouvel entrepôt dans le sud. »Arthur Loyd Montpellier Nîmes a répondu à la demande de ID Logistics afin de trouver un entrepôt de 2 700 m2 à Frontignan pour un de ses clients.Nous remercions ID Logistics de leur confiance. Le site ID LOGISTICS
L’éveil de la Cité de l’Économie et des métiers de demain à Montpellier
Pour aider les entreprises à anticiper l’économie de demain, la Région Occitanie crée un lieu dédié à l’innovation, à l’expérimentation et à la prospective à Montpellier.Nom de code : Cité de l’Économie et des métiers de demain. Située dans le quartier Odysseum à Montpellier, ce nouveau site, exploité par la Région Occitanie, veut accompagner les PME d’ici face aux multiples mutations – économiques, technologiques, sociales, organisationnelles, environnementales – qui s’annoncent. En effet, d’après le cabinet Roland Berger, 60 à 80 % des métiers de demain n’existent pas aujourd’hui, 3 millions d’emplois en France (soit 42 % des emplois) seront bousculés par la transition numérique d’ici à 2035 et 25 % des métiers seront « considérablement modifiés » par l’automatisation à cette même échéance. « Anticiper les besoins de demain, expérimenter, encourager l’innovation, voilà comment nous pourrons garantir le développement de l’économie en Occitanie », explique Carole Delga, présidente de la Région.Mettre en lumière des exemples, et des erreursRaphaëlle Lamoureux, directrice de la Cité, a établi six axes directeurs pour bâtir des actions : construire, s’adapter, anticiper ; Digitaliser, robotiser, transformer ; (ré)-apprendre à apprendre ; Travailler dans l’entreprise de demain ; Produire, fabriquer, consommer ; Relier les hommes, l’économie et la nature. Le lieu est accessible à toutes les entreprises, et non pas seulement des entreprises avec un profil technologique.« Nous souhaitons mettre en lumière les sociétés qui ont su prendre certains virages pour s’adapter aux mutations, mais aussi donner à voir certaines erreurs, décrypte Marie-Thérèse Mercier, conseillère régionale qui a porté le projet. L’idée est de créer un écosystème réunissant entrepreneurs, chercheurs, représentants de l’enseignement supérieur et de la formation, ainsi que les organismes dédiés à l’accompagnement des entrepreneurs. » Un premier groupe de travail, intitulé « inventer les métiers de demain », a réuni des entreprises de différents horizons, tels que Nicollin (collecte des ordures ménagères et nettoyage urbain), Rakuten Aquafadas (édition de logiciels), Atelier Tuffery (fabrication de jeans) ou Futura Gaïa (solution d’agriculture verticale). De fait, ces entreprises ne se seraient pas rencontrées dans un autre contexte !Site web : www.citedeleco.laregion.fr. Cliquez sur l’onglet “événements” pour le programme !Par exemple, le 6 octobre, “ Lab by Station M : Innover et créer de la valeur », le 9 octobre, « Voyage au cœur des innovations managériales » et « Osez la transformation permanente », le 13 octobre, « Défi Tech Santé : garder le lien avec le patient »…Suivez sur twitter : @Cite_eco 
Le promoteur Opalia se démarque
Prado Concorde à Castelnau-le-Lez, Arbre Blanc à Montpellier, futur stade des Costières à Nîmes ... Dirigé par Cyrill Meynadier, le promoteur immobilier Opalia jongle entre innovations techniques et procédurales.Lire l'article  
ZOOM by AL - Septembre 2020
Retrouvez "ZOOM by AL" qui vous présente principalement nos dernières offres à Montpellier et à Nîmes, et leurs environs à la vente ou à  la location.Vous pourrez y trouver un extrait du Baromètre Arthur Loyd avec un point particulier sur Montpellier, ses points forts et ses points d'amélioration.Pour lire le ZOOM, c'est ici
WAAPI déménage dans l'immeuble Arion
La start-up WAAPI déménage dans l'immeuble Arion à la Zac Hippocrate à Montpellier.Une transaction réalisée par Arthur Loyd Montpellier Nîmes.Information relayée la Lettre M
OFII s'installe au sein de l'immeuble NEOS II à Montpellier
Un grand merci à l’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration - Ministère de l’Intérieur) ainsi qu’à LAZARD GROUP pour leur confiance. Très judicieux choix d’installation que celui de l’OFII qui s’installe sur le NEOS II sur 1 037 m2. Cet immeuble de bureaux d’environ 5 800 m2 situé à l’entrée Sud-Ouest de Montpellier sera livré à la mi 2021.Ce programme en cours de certification BREEAM niveau very good dessiné par le cabinet d’architecte international LOCI ANIMA affirme la tertiairisation du quartier.ARTHUR LOYD conseillait le preneur et le bailleur.
Nîmes

Nos publications

Actualités

Chiffres clés