Montpellier
Conseil en immobilier d'entreprise
Bureaux - Locaux d'activité - Entrepôts - Commerces - Terrains

Nos actualités

Montpellier : les enjeux économiques du prochain mandat

23 Mars 2020

Le 2e tour de l’élection municipale de Montpellier verra s’affronter, a priori le 21 juin, trois candidats : Mohed Altrad (SE), Michaël Delafosse (PS) et le maire sortant, Philippe Saurel (DVG), arrivé en tête au premier tour mais talonné par M.Delafosse. Le développement économique, certes du ressort de la métropole et non de la Ville, n’a pas été, loin s’en faut, au cœur des débats. En matière de mobilité, M.Delafosse promet la gratuité des transports en commun, P.Saurel des bus à hydrogène. Mais, au final, quelle stratégie de desserte pour les zones d’activités, et notamment le Millénaire, où travaillent chaque jour des milliers de salariés ? Cette zone n’est quasiment accessible qu’en voiture. Aucune solution concrète d’interconnexion, en amont des échangeurs de l’A709 par exemple, n’a par exemple été présentée. Des exemples existent pourtant ailleurs, comme en Essonne, à Briis-sous-Forge. D’après le think tank La Fabrique de la Cité (Vinci), c’est pourtant dans la mise en place d’interconnexions « pratiques, fluides et fiables » que l’autosolisme diminuera, et que les villes seront décongestionnées.Autre lacune identifiée par un observateur local : « quelle sera la stratégie d’attractivité économique de la métropole ? » Face à la capitale toulousaine et sa locomotive Airbus, Montpellier, ex-capitale régionale, doit définir un axe clair pour faire venir de nouvelles entreprises. Une stratégie d’attractivité n’est pas clairement apparue pendant la campagne chez les candidats, mis à part le projet de Med Vallée de M.Delafosse.En cas de victoire, l’élu socialiste projette la création d’un pôle santé-alimentation-environnement, sur le modèle de Sofia-Antipolis (06), au nord de la ville. « Il faut équilibrer le développement de Montpellier, qui penche trop au sud », souligne-t-il. L’entrepreneur franco-syrien Mohed Altrad, dont le groupe pèse 42.000 salariés dans le monde, garantit de son côté la création de 25.000 emplois privés sur le mandat, et la création d’une agence de développement économique à l’échelle de la métropole. Philippe Saurel entend, lui, booster les relations économiques avec les agglomérations voisines pour répondre à la pénurie de foncier d’activité. Pénurie qui agit comme une barrière aux projets d’implantations exogènes. A ce sujet, le retard pris par la Zac Cambacérès (gare TGV), limitée par le prochain Plan d’exposition au bruit de l’aéroport de Montpellier, est un mauvais signal envoyé aux investisseurs nationaux.Autre inconnue, la localisation du futur stade de football Louis-Nicollin. Les trois candidats ‘finalistes’ souhaitent sa réalisation, avec un financement assuré par un consortium privé, mais avec des nuances sur la localisation : Cambacérès (Saurel), à définir avec la famille Nicollin (Altrad) ou à la place du projet commercial Ode à la Mer, à Pérols (Delafosse). « Il y a sur ce secteur deux stations de tramway, et les parkings des hypermarchés Carrefour Lattes et Auchan Pérols pourraient être utilisés les soirs de match », indique ce dernier. Il devra composer sur ce point, en vue du 2e tour, avec les écologistes Coralie Mantion et Clothilde Ollier, dont les listes ne sont pas qualifiées pour le 2e tour. Toutes deux sont prêtes à le rallier, mais restent opposées à la construction d’un nouveau stade.
Lire la suite

Nouveau plateau pédagogique à Montpellier pour la MLJ3M

5 Mars 2020

Arthur Loyd Montpellier Nîmes remercie la MLJ3M de nous avoir confié la mission d’implanter leurs nouveaux bureaux de Montpellier.La MLJ3M (Mission Locale Jeunes Montpellier Méditerranée Métropole) a pour vocation l’insertion professionnelle et sociale pour les jeunes âgés de 16 à 25 ans sortis du système scolaire.Elle accompagne plus de 10 000 jeunes chaque année dont plus de 50% trouvent une solution emploi ou formation.Créée en 1998, la Mission Locale des jeunes est une association qui fait partie d’un réseau national rassemblant 436 structures et plus de 12 000 salariés. Elle exercice une mission de service public de l’emploi.La MLJ3M désirait créer un nouveau plateau pédagogique « Garantie Jeunes ». Aujourd’hui, vous pouvez les retrouver Allée des Mycènes à Montpellier.Le site MLJ3M
Lire la suite

Le groupe Axe environnement s'installe à Saint-Jean-de-Vedas

4 Mars 2020

Le groupe Axe environnement est spécialisé dans la location, la vente et l’entretien de toilettes et sanitaires mobiles autonomes ou raccordables pour chantiers, festivals, concerts, manifestation, …Axe environnement désirait ouvrir une agence supplémentaire en France pour être au plus proche de ses clients et le choix s’est porté sur Montpellier, et plus précisément St Jean de Vedas au sein d’un local d’activité de 550 m2.Nous leur souhaitons une belle implantation.http://www.axeenvironnement.fr/
Lire la suite

Implantations de services : les critères-phares des dirigeants

24 Février 2020

Quels sont les critères de choix de localisation pour une implantation de services (sièges sociaux, back office, R&D) en France ? Dans le baromètre EY publié en novembre, avec l’association des directeurs immobiliers (ADI), il ressort que trois choix principaux guident les choix des dirigeants (directeurs immobiliers, DRH et DAF). Tout d’abord, les critères opérationnels, dont l’accessibilité, la disponibilité de talents, l’offre foncière ou la qualité de l’offre immobilière. Ensuite, les critères économiques, dont les coûts immobiliers, le potentiel économique local et les coûts RH. Enfin, les critères qualitatifs, avec l’expérience du territoire, la relation de confiance avec les décideurs locaux, le dynamisme de la communauté d’affaires locale ou l’image de la ville.Combiner des facteurs humains, financiers et immobiliers« Jamais nos entreprises n’ont autant été confrontées à la nécessité de combiner les facteurs humains, financiers et immobiliers pour faire évoluer les organisations tertiaires », explique Gilles Allard, président de l’Association des Directeurs Immobiliers. A l’accessibilité, notamment par les transports en commun ou par les modes de transport doux – une attente forte chez les jeunes talents, vivant en ville et ne souhaitant pas forcément avoir de voiture -, s’ajoutent « l’efficacité économique et opérationnelle, mais aussi l’exemplarité énergétique ». Marc Lhermitte, associé EY, ajoute : « Chaque année, 1.200 implantations ou réorganisations sont le résultat d’une pression constante sur les coûts, des évolutions technologiques transformant les métiers et des nouveaux usages des salariés qui modifient la forme de leurs espaces tertiaires. »Parmi les initiatives prises par des métropoles françaises pour attirer compétences, entreprises et investissements, EY cite le dispositif Job In Bordeaux, développé par Invest in Bordeaux, pour l’emploi du conjoint. Autre dispositif remarqué par les experts, le groupement d’intérêt public Loire&Orléans Eco, un accompagnement personnalisé des dirigeants dans leurs processus d’implantation ou d’extension, via un guichet unique regroupant Orléans Métropole et le Département du Loiret.> L’étude est disponible sur https://www.ey.com/fr/fr/industries/real-estate/ey-barometre-des-implantations-de-services-en-france-edition-2019 
Lire la suite

Inauguration AB+ Software

14 Février 2020

Grand jour pour AB+ Software qui inaugure ses nouveaux bureaux aujourd’hui. Dans le cadre de son expansion, l’entreprise s’est portée acquéreuse de locaux de 275 m² rue Claude Balbastre à Garosud. Elle va ainsi pouvoir étoffer son équipe dans des bureaux flambants neufs et poursuivre sa forte croissance.AB+ Software, spécialiste de la cartographie des systèmes d’information, a été fondée en 2006 par des dirigeants issus de sociétés de conseil en management et organisation des systèmes d’information. La société dispose d’un savoir-faire continu dans les domaines de la Gouvernance et de la cartographie des SI. AB+ Software bénéficie d’une présence marquée auprès de grands comptes mais également dans les collectivités, établissements de recherche et d’enseignement supérieur et PME/ETI.Arthur Loyd Montpellier Nîmes remercie la société AB+ Software pour sa confiance dans sa recherche.
Lire la suite

Sequoiasoft à Mauguio

11 Février 2020

Sequoiasoft a fait confiance à Arthur Loyd Montpellier Nîmes dans sa recherche de bureaux.Sequoiasoft est un éditeur de logiciels de commercialisation et de gestion pour les professionnels de l’hébergement, de la restauration et des métiers du bien-être dont le siège est à BIOT. Avec une expérience de plus de 35 ans et 4 000 sites équipés, il est leader sur son marché et présent dans 21 pays. Dans le cadre de son développement, Sequoiasoft a décidé de se rapprocher de Montpellier en déménageant sa Business Unit Camping (ex-Thelis) basée jusqu’à présent à Aigues-Mortes. Le groupe souhaite ainsi fidéliser ses collaborateurs et recruter plus facilement de nouveaux talents.Arthur Loyd Montpellier Nîmes a su répondre à son cahier des charges en lui proposant la construction d’un bâtiment clé en mains d’une surface de 1 890 m² dans la zone de la Mougère à Mauguio. Un effectif d’environ 100 collaborateurs est attendu sur ce nouveau site qui verra le jour fin 2020.Le site Sequoiasoft 
Lire la suite

Wines and Brands

3 Février 2020

Arthur Loyd Montpellier Nîmes remercie Wines & Brands de leur confiance de nous avoir confié la mission de recherche d’entrepôt à Montpellier et ses environs.Depuis plus de 15 ans, Klaus Rune Hansen, fondateur et gérant de Wines & Brands crée des vins d’exceptions pour ses clients. L’engagement de Wines & Brands dans une politique de Développement Durable se traduit par plusieurs gammes de vins biologiques avec un packaging respectueux de l’environnement, et une empreinte carbone des plus douces grâce à la proximité du lieu de production et de distribution.Wines & Brands propose des vins premium et une distribution exclusive accompagnée par un support marketing efficace.https://winesandbrands.com/
Lire la suite

Le Medef Montpellier Hérault veut dynamiser la marque employeur auprès de ses adhérents

27 Janvier 2020

« Ne pas laisser nos TPE exsangues, par manque d’anticipation des pénuries de ressources humaines. » Alerté par les difficultés de recrutements de tous les secteurs d’activités - hôtellerie, bâtiment, agences de communication, développeurs informatiques… -, Samuel Hervé, président du Medef Montpellier Hérault, a mis en place un groupe de travail dédié à la marque employeur, et piloté par Arturo Del Rio (Ibero Conseil). « La dimension RSE devient un facteur fort d’attractivité pour le recrutement et la fidélisation des salariés, explique Samuel Hervé. Je suis intervenu récemment devant une classe préparatoire. Les élèves m’ont beaucoup interrogé sur le sens que je trouvais à ce que je faisais. Les valeurs des entreprises doivent être en phase avec les attentes des nouvelles générations. »Echanges de bonnes pratiquesAprès qu’un universitaire a dressé l’état de l’art sur la recherche en matière de marque employeur, les adhérents du Medef local ont étudié l’application Glassdoor, sorte de ‘tripadvisor de l’employeur’, de plus en plus consulté par les candidats, ou encore Linkedin, dont le rôle en matière de recrutement s’amplifie, et la certification ‘Great Place to work ‘(méthodologie et critères utilisés). Prochaine étape : des DRH de grosses structures (Tressol Chabrier, Decathlon, Septeo, Clinipole) vont partager ce qu’ils ont déjà mis en place : développement des compétences, aménagement du temps de travail, facilitation entre vies personnelle et professionnelle, partage de la valeur, qualité de vie au travail, crèche… Le Medef Montpellier prévoit d’éditer un guide des bonnes pratiques et, en 2021, d’organiser les Trophées de la marque employeur, à travers trois ou quatre catégories.Deux points de vigilance : « Tout d’abord, il s’agit de s’assurer que le dirigeant porte et incarne des valeurs. Eviter de déclamer des valeurs de façon trop velléitaire, confie Samuel Hervé. Il n’y a rien de pire que la promesse non tenue. Enfin, il faut faire savoir à l’extérieur les choses mises en place. Les collaborateurs restent les meilleurs ambassadeurs de leur entreprise. Pour cela, ils doivent ressentir une vraie fierté à appartenir à la structure, pour avoir envie d’en parler en dehors. » 
Lire la suite

5G : une décennie de rupture technologique à venir

22 Janvier 2020

Bienvenue dans le décennie 5G.Au fait, de quoi s’agit-il ?Avec un débit 5G, on parle d'ultra haut-débit mobile. Le débit 5G maximal théorique sera de 1Gb/seconde, contre 150 Mb/seconde pour la 4G. Côté calendrier, la 5G va être proposée dans 5 à 10 villes françaises en 2020. En 2023, au plus tard, sera disponible la bande 1,5 GHz pour la 5G puis, en 2024, chaque opérateur devra avoir déployé 8.000 sites 5G, dont 4.000 en zone peu dense. En 2030, le réseau devra être 100 % 5G. « Comme toute technologie de rupture, il est difficile de savoir à l’avance la façon dont les acteurs vont réagir, explique Davy Tessier, expert digital et cofondateur de Furious Squad (ERP pour start-up), basé à La Grande-Motte. Quand on est passés du Modem à l’ADSL, on n’était pas capables de se dire ce qu’allait apporter un débit 10 fois plus vite. Les entreprises ont encore du mal à appréhender les conséquences de la 5G sur leur business. »Les rapports à la vitesse et à l’espace bouleversésD’après l’expert, « avec la 5G, les gens vont encore plus s’habituer à la vitesse, et être de moins en moins tolérants à la latence. Les attentes des consommateurs vont évoluer avec cette connectivité évidente et rapide. Les PME qui auront du mal à se transformer seront plus exposées ». Autre impact, une approche différente du lieu de travail. « N’importe quel col blanc pourra travailler de l’autre bout du monde, en pouvant utiliser des logiciels métiers, de design ou de PAO par exemple. Le rapport à l’espace va être bouleversé, ce qui est important à saisir dans une stratégie de développement d’un territoire. » Côté business, de plus en plus de services relationnels et transactionnels vont se développer de façon digitale : consultations de médecins, interviews en visio, consultation d’avocats… Les entreprises vont pouvoir développer des services nouveaux, jusqu’à présent réservés à des infrastructures lourdes. Une simple box offrira un débit plus rapide que la fibre ! Un bémol, cependant : « A mesure que tout s’accélère,  et que le digital se démocratise, il faudra développer une maturité à la déconnexion », conclut Davy Tessier. 
Lire la suite

Les chiffres de l'observatoire de Montpellier en 2019

21 Janvier 2020

Le volume des transactions de bureaux en 2019 confirme son niveau de plus de 100 000 m2 pour la 2ème année consécutive. Plus de détails au travers de l'article de la Lettre M
Lire la suite

Baromètre - Zoom sur le classement de Montpellier et de Nîmes

20 Janvier 2020

Depuis 3 ans maintenant, Arthur Loyd édite le baromètre sur l'attractivité et le dynamisme des métropoles françaises. Vous trouverez un zoom sur nos villes de Montpellier et Nîmes avec leur rang en fonciton des items étudiés.Zoom
Lire la suite

COLCHIC s'installe en centre ville de Montpellier

15 Janvier 2020

COLCHIC, nouvelle boutique de prêt-à-porter multimarques et accessoires de décoration, s’est installée en plein cœur de Montpellier, au 62 Grand rue Jean Moulin.Nous les remercions de leur confiance et leur souhaitons beaucoup de succès.
Lire la suite

Kamuel Promotion acquiert un bâtiment à restructurer

7 Janvier 2020

Kamuel Promotion a fait appel à Arthur Loyd Montpellier Nîmes dans le cadre de sa recherche de site pour y faire de la promotion.En effet, depuis 2017, Kamuel Promotion a pour objectif de concevoir des logements neufs sur des emplacements stratégiques. Nous avons pu répondre à leur demande à proximité de la gare St-Roch à Montpellier afin qu’ils construisent un bâtiment « Rubicole » en cours de commercialisation.Nous les remercions de leur confiance et leur souhaitons de nombreuses ventes.Kamuel Promotion
Lire la suite

L’impact naissant du télétravail dans les aménagements tertiaires

2 Janvier 2020

La généralisation du télétravail, instaurée par l’ordonnance de septembre 2017, impacte les aménagements tertiaires. « Avant, une entreprise de 40 salariés, c’était 40 postes de travail. Aujourd’hui, nous avons beaucoup de demandes d’entreprises qui veulent moins de postes de travail que de salariés », constate Benjamin Rouet, responsable de la partie aménagement de bureaux de Sofradam (conception-aménagement d’espaces, Mudaison - 34). Son métier change, au niveau du ratio de m2 recherché par rapport au nombre de salariés, par exemple.Si le télétravail se développe, il n’est pas pratiqué de façon égale. « Il est plus généralisé dans les grandes structures. Une start-up va moins y avoir recours, car elle doit travailler la culture d’entreprise », détaille l’expert. Autre changement, qui s’inscrit dans la mouvance du travail nomade : le flex office, à savoir des bureaux non-attribués. « Cela induit des aménagements moins personnalisés, même si nous prévoyons des espaces de rangements personnels. Les fauteuils étaient jusqu’à présent très ergonomiques. A présent, comme des salariés différents occupent le même fauteuil, nous préconisons des réglages semi-automatiques. »Les bienfaits des échanges ‘machine à café’Fanny Poujol, professeur à l’Université Paris Nanterre, basée à La Grande-Motte et spécialisée en sciences de gestion, tempère la vague du télétravail. « C’est bien pour des personnes qui ont des compétences, et n’ont pas besoin de relationnel. Mais il est difficile de manager à distance. Et le télétravail limite les interactions, alors que les échanges informels à la machine à café, parfois le seul endroit où les différents services se rencontrent, sont primordiaux. » Autre garde-fou qu’elle pose : les horaires qui explosent à la maison (effet « crunch »), dans des courtes périodes de rush. « Il faut gérer et compenser. Cela se manage », conclut-elle. 
Lire la suite

Réforme de la formation professionnelle : vers des formations moins chères et plus courtes

11 Décembre 2019

 Avec la mise en service mon compte formation, l’usager prend le pouvoir. C’est l’un des changements profonds de la réforme de la formation professionnelle. Alors que les salariés devaient, jusqu’au 21 novembre dernier, passer par un Opco ou un Opca (lequel pouvait lui refuser sa demande), place à présent à la désintermédiation, via une application où l’on peut comparer les prix. Une aubaine, selon Pierre Charvet, directeur général de Studi (Galileo Global Education), l’un des pionniers du digital learning en France, basé à Pérols. « Le gouvernement préfère un plus grand nombre de bénéficiaires, et rendre accessible les formations aux moins diplômés. C’est une bonne chose. »Vers des formations moins chères et plus courtesPerspective intéressante pour les salariés : la refonte du dispositif de financement devrait contraindre les entreprises de formation à baisser leurs prix moyens. « La réforme marque la fin de l’abondement par les Opco, jusqu’à ce qu’un nouveau dispositif soit proposé au printemps, rappelle Pierre Charvet. Le surplus devra être payé par le salarié. Conséquence : le prix moyen des formations va se contracter. Ce n’est pas un mal : on voit des formations facturées à plus de 10.000 euros, et dont le rapport qualité/prix est contestable. »  Autre tendance, les entreprises de formation doivent s’adapter à des demandes de formations de plus en plus courtes. « Il y a encore quelques années, nous avions des salariés en formation pendant 200 heures, sur des formations de 18 mois, décrypte Alain Kruger, directeur d’ESG Executive Education (Paris). Cette logique change. De plus en plus, on tend vers un travail chirurgical, avec moins de salariés concernés et des volumes horaires en baisse, pour l’acquisition d’un bloc de compétences, et non pas d’un titre. » Une tendance sur laquelle compte surfer Studi : le chiffre d’affaires (25 millions d’euros) devrait tripler d’ici à 3 ans, et recrute 40 collaborateurs pour faire face à la croissance prévue de la demande.
Lire la suite

Inauguration de la Carsat LR dans ses bureaux de l'Ammonite

9 Décembre 2019

La Lettre M parle de nos clients.La Carsat LR s'est portée acquéreur de 777 m2 de bureaux au sein du bâtiment l'Ammonite, en faisant ainsi le propriétaire majoritaire du bâtiment.Pour lire l'article, c'est ici
Lire la suite

SEA TPI à Montpellier

29 Novembre 2019

Arthur Loyd Montpellier Nîmes remercie SEA TPI de sa confiance pour sa recherche de bureaux à Montpellier. En effet, SEA TPI nous a sollicité pour l’ouverture d’une nouvelle implantation.SEA TPI accompagne les plus grandes entreprises dans la mise en œuvre de Centres de Services IT innovants, couvrant 100% du Run des productions informatiques.SEA TPI a su rapidement s’imposer comme un acteur de référence sur le marché par son approche pragmatique associant savoir-faire technologique et réponse à des attentes métier.En chiffres, SEA TPI c’est 23 ans d’expérience, 300 collaborateurs, 65 centres de services actifs partout en France, 3 implantations à La Ciotat, Paris et Lille.L’ouverture de Montpellier coincide avec la volonté de SEA TPI d’être toujours plus proche de ses clients et de couvrir des territoires stratégiques.La société a opté pour une implantation très qualitative sur l’ensemble @7CENTER à proximité immédiate de Odysseum à Montpellier.Nous souhaitons du succès à SEA TPI dans leurs nouveaux bureaux.
Lire la suite

Terakalis déménage à Montpellier

25 Novembre 2019

La société Terakalis (ex T Waves Technologies), concepteur de systèmes sur la base de technologies TeraHertz continue son développement.Après une levée de fonds, la société poursuit son développement et quitte les locaux de l’Université de MONTPELLIER en faisant appel  à Arthur Loyd Montpellier Nîmes afin de trouver de nouveaux ateliers et bureaux sur la même ville. Au service de l’analyse et du contrôle des matériaux et des procédés industriels, ses activités comprennent les études de faisabilité, la réalisation de prototypes et de systèmes finalisés et de mesure et d’imagerie ainsi que les services associés.Le très dynamique parc Eurêka compte désormais un nouvel arrivant très prometteur sur près de 600 m2. Gageons que ce déménagement augure de belles perspectives pour TERAKALIS.Le site TERAKALIS
Lire la suite

Arthur Loyd livre les résultats du Baromètre 2019 d’attractivité des métropoles françaises

20 Novembre 2019

Le Baromètre Arthur Loyd dissèque la dynamique des créations d’emplois de toutes les aires urbaines françaises et propose des analyses inédites par types de territoires. Il permet également d’identifier les métropoles et agglomérations les plus attractives du pays, grâce à l’agrégation de 75 indicateurs statistiques.Pour en savoir plus, n'hésitez pas à lire la suite BAROMETRE
Lire la suite

Havas voyages déménage à Montpellier

4 Novembre 2019

Arthur Loyd Montpellier Nîmes remercie la société Havas voyages de leur confiance dans leur recherche de locaux à Montpellier.En effet, Havas Voyages était en recherche de locaux plus adaptés à ses besoins pour son service voyages d’affaires. Ils ont ainsi déménagé dans environ 320 m² au Parc Club du Millénaire.Havas voyages, spécialiste dans l’organisation de voyages loisirs ou d’affaires, compte aujourd’hui 335 agences réparties partout en France et 1 200 salariés.Nous leur souhaitons une belle réussite.
Lire la suite