Montpellier
Conseil en immobilier d'entreprise
Bureaux - Locaux d'activité - Entrepôts - Commerces - Terrains

Le confinement accélère la transformation digitale des PME mais pose des enjeux de cybersécurité

30 Avril 2020

Le confinement accelere la transformation digitale...

Avec l’explosion du télétravail pendant la phase de confinement, beaucoup de PME découvrent, contraintes par la situation, de nouveaux outils collaboratifs. Visioconférences bien sûr, mais aussi des plateformes agiles pour partager des données et gagner en productivité.

Revers du phénomène : un risque accru de piratage, du fait d’un éclatement géographique des postes de travail. En effet, l’environnement de travail, à la maison, n’est pas aussi sécurisé qu’en entreprise.

La société HTTPCS (Montpellier) observe, depuis mi-mars, à travers sa technologie de cybervigilance, le piratage quotidien de 300 terraoctets de données, « soit environ 100 fois plus que d'ordinaire », indique son dirigeant, Mohammed Boumediane, également membre du conseil national du numérique. D'après lui, « énormément de données sont en ce moment revendues sur le darknet ». Pour Mohammed Boumediane, le fait que des éditeurs de VPN (virtual private network), solutions indispensables au télétravail, aient eux-mêmes été attaqués en février, rajoute aux failles. « Des correctifs ont certes été apportés depuis, mais tout le monde ne les a pas appliqués », estime l'expert. 

Pradeo offre sa solution de sécurisation des terminaux mobiles

Pour endiguer les attaques, une vingtaine d'entreprises membres du cluster national Hexatrust offrent, à titre gracieux, le temps du confinement, leurs solutions aux utilisateurs professionnels. Par exemple, l'application de Pradeo (Montpellier) effectue un contrôle complet du terminal mobile (smartphone ou tablette) de l'utilisateur, pour vérifier l'état des connexions au réseau et le niveau de protection. « Beaucoup de salariés ont découvert le télétravail lors de la première semaine de confinement, observe Clément Saad, PDG. La prise de conscience sur la sécurité informatique s'opère progressivement. »

Pour Jean-Noël de Galzain, fondateur et PDG de Wallix Group (Paris) et président du groupement Hexatrust, toutes les précautions sont bonnes à prendre, en matière de « protection de messageries, de transactions électroniques, d'habilitations, d'administration de sites Web, de connexions à distance aux systèmes informatiques. Contrairement aux idées reçues, les systèmes de cybersécurité ne sont pas forcément contraignants pour les utilisateurs ». Selon lui, la période de confinement « va optimiser les usages numériques… et certaines entreprises, n’ayant plus le choix, se réveillent sur leur transformation numérique ! »

Le confinement, accélérateur de la transformation digitale des PME ?