contact
téléphone

Etude de marché 2020 - Edition 2021 - Montpellier et sa métropole

Informations de marché
3 mars 2021

Marché immobilier d’entreprise 2020 – Montpellier et sa métropole

Le monde aura connu un véritable choc en 2020. Alors que de nombreux critères économiques étaient au vert, cette épidémie est venue plonger l’activité mondiale dans une parenthèse jamais connue auparavant.

Le marché de l’immobilier d’entreprise est directement lié à la confiance des entreprises et à leurs perspectives. Tout déménagement d’entreprise est avant tout un investissement stratégique pour l’avenir.

L’immobilier d’entreprise, au niveau national, connaissait une période inédite en termes de volumes investis, que ce soit par les entreprises ou par les investisseurs institutionnels et privés. Montpellier était clairement dans cette dynamique et venait de dépasser 2 années consécutives le seuil historique des 100.000 m2 de bureaux placés.

Après un début d’année dans cette continuité, le marché s’est mis en stand-by au 2ème trimestre avec le plus faible volume jamais enregistré. Malgré une épidémie toujours présente et de multiples incertitudes, les entreprises locales et notamment celles dites de la « réelle économie » ont fait preuve d’audace à la sortie du 1er confinement. De très nombreuses transactions ont été réalisées sur le 3ème trimestre bénéficiant certes d’un effet rattrapage mais aussi de la transformation rapide de nouvelles demandes. Ce constat est particulièrement vrai pour les locaux d’activités et entrepôts. Le marché de ce type de produit aura connu en 2020 sa meilleure année depuis 2017 et ce malgré la faiblesse de l’offre foncière disponible. Les chiffres de la vente de foncier d’entreprise sont d’ailleurs mauvais avec seulement 36.000 m2 vendus en 12 transactions (30 en 2018 et 18 en 2019).

En termes de bureaux, le marché de Montpellier a fait preuve de résilience avec 30% de repli ce qui constitue la moyenne de la baisse constatée sur les 10 plus grands marchés tertiaires français. Cette baisse est essentiellement imputable aux entreprises Grands Comptes qui représentent en moyenne au travers des gros deals (+ de 1.000 m2 de bureaux) plus de la moitié du volume placé. Ces entreprises ont privilégié le maintien d’une partie de leurs effectifs en télétravail jusqu’à la fin de la crise sanitaire et ont ouvert des réflexions sur leur future organisation du travail. Si une dose de télétravail est envisageable pour l’avenir, ce nouveau mode ne semble pas pouvoir s’inscrire comme la norme tant le bureau apparaît aujourd’hui comme un véritable lieu d’échange, de sociabilité et de de sentiment d’appartenance, éléments indispensables au développement des salariés et des entreprises.

Enfin, dernier point de satisfaction : le maintien des opérations d’investissements avec environ 90 M€ sur le marché de Montpellier.

Les principaux chiffres en 2020 :

  • Marché des bureaux : 71.600 m2 / -30%
  • Marché des locaux d’activités/entrepôts : 88.200 m2 / +54%
  • Marché du foncier d’entreprise : 36.000 m2 / - 44%
  • Marché de l’investissement : 90 M€ / -40%

Arthur Loyd Montpellier/Nimes en 2020 :

  • 130 transactions
  • Bureaux : 17.740 m2
  • Locaux d’activités/entrepôts : 39.230 m2
  • Commerces : 10.340 m2
  • Investissement : 38.430 m2
  • Foncier : 4.390 m2

Articles en lien

Les Indices INSEE

L'indice de référence d'un bail commercial ou professionnel est un élément qui permet la révision du bail, dans le but d'augmenter ou de baisser le loyer. On utilise les indices ILAT ou lLC.