Genvia, Ubisoft : tout sourit à Béziers en termes d’attractivité économique

Le territoire et sa vie économique
22 novembre 2021
Béziers Ubisoft

Décidément, tout sourit à Béziers en matière d’attractivité économique en cette fin d’année. Après l’annonce, le 16 novembre, par le président de la République Emmanuel Macron, d’une aide de 200 M€ pour projet de gigafactory d’hydrogène décarboné porté par Genvia, Ubisoft officialise le 18 novembre le lancement, en 2025, de son premier centre immersif, au Domaine de Bayssan, à l’ouest de Béziers.

L’idée est de faire vivre, grandeur nature, l’univers de ses jeux vidéo. Dans un bâtiment qui déploiera entre 3.000 et 5.000 m2, les joueurs seront plongés dans des mondes interactifs inspirés des célèbres créations d’Ubisoft – Lapins Crétins, Just Dance, Assassin’s Creed, Riders Republic -, dont beaucoup sont nées dans le studio de Castelnau-le-Lez, employant 300 personnes. Le groupe français entend faire de ce centre une vitrine de son expertise en matière de game design et de contenus interactifs, auprès de sa communauté de 140 millions de joueurs. Il s’agit aussi d’attirer, via ce centre, de nouveaux fans. L’investissement n’est pas communiqué. 300.000 visiteurs sont attendus chaque année.  

 

« Avec ce projet, on découvre les contraintes de l’immobilier »

Le concept permettra ainsi « à ceux qui ont grandi à l’ère des médias numériques de découvrir les univers d’Ubisoft grâce à une narration en trois dimensions », explique Ben Thompson, directeur grands comptes de Storylands Studios, mandatés par Ubisoft pour concevoir le concept. Les joueurs pourront progresser avec un bracelet RFID ou avec leur téléphone mobile. Chacun définira son avatar au début du parcours. Des traits de caractère - courage, aventure, amusement…- apparaîtront au fil des activités. En fonction du résultat sur une séquence, les visiteurs seront amenés sur d’autres missions. « La logique du jeu vidéo sera appliquée au parc, résume Jean de Rivières, vice-président d’Ubisoft en charge du développement. Un score final sera attribué et pourra être partagé sur les réseaux sociaux. »  

Le dirigeant évoque un « projet ambitieux, qui va mettre du temps. On est dans l’univers de l’immobilier. Ce sont des contraintes que l’on découvre ! »  

 

Les raisons du choix de Béziers

Béziers a été choisi pour quatre raisons. Tout d’abord, la proximité du studio de Montpellier (300 salariés), où sont nés certains des personnages les plus emblématiques d’Ubisoft, tels que Rayman ou les Lapins Crétins. Le bassin méditerranéen est aussi « une bonne destination touristique, et propose peu, côté Languedoc, d’offre de loisirs inédite », souligne Jean de Rivières. Par ailleurs, le projet sera intégré dans le complexe Studios Occitanie Méditerranée (78 hectares), consacré aux industries culturelles et médiatiques et développé par le Toulousain Bruno Granja. Son projet de parc d’attraction, doublé de studios de cinéma, va également s’implanter dans le Domaine de Bayssan. Enfin, comme le souligne un observateur de l’immobilier montpelliérain, « si Béziers a été retenu, c’est aussi parce qu’Ubisoft y a trouvé un foncier, aménagé et bien situé, en façade autoroutière. Ce sont des biens très rares, aujourd’hui, en Languedoc-Roussillon ! »

 

Articles en lien

developpement economique

Le boom des agences de développement économique… pour quel résultat ?

Chacun veut son agence de développement économique. Le département de l’Hérault a connu coup sur coup le lancement de deux nouvelles structures le même jour.

construction bois

La RE 2020 porte la filière de la construction bois

Yann Fortunato (Fibois Occitanie) et Thierry Ducros (FFB 34) : deux décideurs d’ici sont à la pointe de la construction bois.

Cambacérès-Montpellier

Cambacérès - Gare TGV Sud de France, futur pôle tertiaire au cœur du nœud multimodal de Montpellier

Le développement du quartier Cambacérès autour de la gare TGV Sud de France vise à répondre à la demande des entreprises en matière de bureaux ; mais au-delà de cette vocation tertiaire affirmée, la nouvelle Zac s’articule autour de l’innovation.