contact
téléphone

Nouveau stade de football à Pérols : le MHSC va lancer la concertation publique

Le territoire et sa vie économique
26 avril 2021

Le projet de nouvelle enceinte sportive prendra place à Pérols, au sud de la métropole de Montpellier. Pourquoi un nouveau stade ? Zoom sur les arguments économiques du maître d’ouvrage, le MHSC, actuel 8e de Ligue 1.

Le MHSC (foot, Ligue 1) va lancer dans les prochaines semaines la concertation publique relative à son projet de nouveau stade, à Pérols. Un outil prévu pour 2024 ou 2025, soutenu par la Métropole de Montpellier, et jugé indispensable pour le développement sportif et économique du club créé en 1974 par Louis Nicollin. L’objectif principal ? Faire revenir un public familial, qui fait aujourd’hui défaut dans les travées du stade de la Mosson. Le stade actuel, obsolète, ne répond plus aux attentes des spectateurs. 

Le MHSC, champion de France 2012, veut réfléchir aussi, à travers son projet, à une offre innovante de services, pour se distinguer d’une forte concurrence sportive sur le territoire – handball, rugby, basket féminin à Lattes... Le futur stade améliorera ainsi la fan expérience, introduira des services digitaux et exploitera les ailes de match, trois dimensions quasi absentes de l’actuel stade de La Mosson. L’ouvrage sera à la fois moderne, écoresponsable et culturel, sans folie architecturale. 

Sécurisation du business model 

Le stade, construit sur des fonds exclusivement privés (dont des noms connus de l’immobilier languedocien : FDI, GGL, François Fontès, Tissot…), et propriété du MHSC, viendra sécuriser le business model du club. L’équipement développera les recettes de billetterie. Les quatre clubs de football français de Ligue 1 récemment dotés d’un nouveau stade- Lyon, Bordeaux, Nice et Lille - ont ainsi gagné en fréquentation par rapport aux anciennes enceintes, et ce dans des proportions significatives : + 109 % pour Lille, + 24 % pour les Girondins de Bordeaux, + 115 % pour Nice et + 47 % pour l’Olympique Lyonnais. Par ailleurs, l’exploitation directe du stade par le MHSC apportera au club une diversification de ses sources de revenus : merchandising, organisation de séminaires, concerts, autres manifestations sportives… Autre intérêt, une attractivité accrue vis-à-vis des partenaires, qui seront séduits par la localisation et la modernité de la future enceinte. Il s’agit de sortir d’une dépendance grandissante aux droits télévisuels, qui pèsent aujourd’hui 64 % du budget annuel (53 millions d’euros pour la saison 2020-2021). La récente déconvenue essuyée par les clubs professionnels français, avec le retrait du diffuseur Mediapro, doit servir de leçon pour l’avenir. Enfin, le stade créera des actifs complémentaires au bilan. Pour l’instant, les principaux actifs sont le centre d’entraînement, acquis en 2011, et le prix des joueurs, par définition volatile. « Grâce aux revenus supplémentaires générés par le stade, le MHSC aura moins l’obligation ou la nécessité de vendre ses meilleurs joueurs pour équilibrer son budget, et pourra à terme jouer les premiers rôles dans le championnat de France », projette Laurent Nicollin, président du MHSC et fils de Louis Nicollin.
 

Si ce n’est pas la raison première du nouveau stade, le projet sera aussi une façon de rendre le plus beau des hommages à Louis Nicollin, en donnant son nom au stade dans lequel jouera l’équipe qu’il a fondée il y a presque 50 ans. « Le futur stade de foot Louis-Nicollin du MHSC sera donc situé à Pérols, sur l’avenue Georges-Frêche, a rappelé Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, lors de ses vœux à la presse, le 29 janvier 2021. Que ces deux personnalités, qui ont tant marqué leur territoire, se retrouvent ensemble pour la postérité, c’est une belle malice. Nous n’avons pas choisi le site du futur stade pour cela, mais j’y suis sensible. » 

 

Articles en lien

Après un an de crise sanitaire, la grande fatigue des patrons de PME

Manquant de visibilité pour l'avenir, les patrons de PME sont exposés à un risque d'épuisement professionnel, selon la dernière étude de l'observatoire montpelliérain Amarok.

Mobilités, logistique urbaine et immobilier : des enjeux de plus en plus liés

Quel rôle peut jouer l’immobilier pour accompagner les nouvelles mobilités et la livraison du dernier kilomètre ? Un débat qui implique les promoteurs, les aménageurs, les start-up, les élus…

Egalité hommes femmes

L'index d’égalité professionnelle femmes-hommes s’impose difficilement dans les PME

Alors que la publication de l’index d’égalité professionnelle femmes-hommes est obligatoire pour les entreprises de 50 salariés, la moitié des PME n’ont pas joué le jeu en 2020. Zoom sur la PME héraultaise Igual, distributeurs de produits d’hygiène pour professionnels (Villeneuve-lès-Maguelone).