Pénurie du marché des locaux d'activités et entrepôts : comment les entreprises peuvent-elles faire face à cette situation ?

Le territoire et sa vie économique
21 septembre 2021
entrepôts locaux d'activité

L’appétit des entreprises pour les entrepôts et locaux d’activité s’est grandement accru en 2020, créant une pénurie sur le marché. Afin d’y remédier, les entreprises doivent désormais optimiser leurs surfaces autant que leur utilisation.

Immobilier logistique et locaux d’activité : les solutions au manque d’offre

 

Un marché immobilier logistique en pleine croissance

La croissance du e-commerce, accélérée en 2020 durant les confinements, a considérablement accru la demande des entreprises en matière d’entrepôts : avec 2 926 000 m² d’entrepôts commercialisés en 2020, le marché immobilier logistique affiche indéniablement un fort dynamisme, une tendance qui se maintient en 2021. Dans le cadre d’une mutation du mode de consommation, c’est l’ensemble du marché immobilier logistique qui se trouve en pleine transformation, effaçant notamment la frontière entre locaux d’activité et logistique urbaine. Alors que les entreprises entendent aujourd’hui se rapprocher des centres-villes, les enjeux liés à la logistique du dernier kilomètre viennent renforcer la compétition pour le foncier, l’offre disponible en milieu urbain se caractérisant désormais par sa nette rareté. Concernant le marché des locaux d’activité – qui concerne des espaces de production mais également de stockage – il faut souligner sa grande résilience face à la crise notamment au sein des régions. Cette forte demande de la part des entreprises génère cependant une pénurie d’offres dans de nombreux secteurs, y compris ceux dédiés aux activités industrielles et/ou logistiques.

 

Des solutions d’optimisations des espaces et fonctionnalités

Parmi les solutions innovantes développées par les supply-chain, la mutualisation des flux – soit le regroupement de commandes des clients d’une région donnée en une seule unité de transport – contribue à la refonte des biens logistiques, en instaurant par exemple des espaces de « cross-docking » et en généralisant les surfaces susceptibles de réunir plusieurs activités. Avec comme objectif de réduire le processus d’artificialisation des sols, le projet de Loi de Finances (PLF) 2021 prévoit la requalification de friches industrielles grâce à des fonds de réhabilitation. Il s’agira de transformer des sites déjà construits afin de favoriser la création d’espaces verts conciliant activités logistiques et respect de la biodiversité. L’efficacité des processus de requalification pour l’immobilier logistique s’illustrent, à titre d’exemple, par l’installation en 2021 de plusieurs entreprises sur l'ancienne base aérienne 103 de Cambrai-Epinoy en vue de constituer le plus grand parc logistique d'Europe consacrée au e-commerce : E-Valley.

Articles en lien

Cambacérès-Montpellier

Cambacérès - Gare TGV Sud de France, futur pôle tertiaire au cœur du nœud multimodal de Montpellier

Le développement du quartier Cambacérès autour de la gare TGV Sud de France vise à répondre à la demande des entreprises en matière de bureaux ; mais au-delà de cette vocation tertiaire affirmée, la nouvelle Zac s’articule autour de l’innovation.

Immeuble de bureaux

Millénaire-Odysseum : pourquoi est-ce la zone tertiaire la plus convoitée de Montpellier ?

Le Parc d’Activités du Millénaire constitue un pôle tertiaire majeur de la métropole Montpelliéraine. Dans la continuité de cette zone, le secteur Odysseum, initialement dédié au commerce, s’inscrit dans la dynamique actuelle des quartiers d’affaires européens centrés autour des transports en commun et des commodités.

construction bois

La RE 2020 porte la filière de la construction bois

Yann Fortunato (Fibois Occitanie) et Thierry Ducros (FFB 34) : deux décideurs d’ici sont à la pointe de la construction bois.